Mars 209 - "Cheb Hasni, je vis encore" de Djamel Kalfaoui

Le 26 mars 2009 à 19h

à l'université Paris X de Nanterre (amphi B2)

 

"Cheb Hasni, je vis encore" réalisé par Djamel Kalfaoui

En présence du réalisateur

Une vedette de la chanson raï clôturera la soirée


Extrait du film "Cheb Hasni, je vis encore!" et interview de Djamel Kalfaoui :

 



 

 

Ce film ressuscite la mémoire d'un chef de file de la musique raï, disparu tragiquement. Ce film nous replonge aussi dans le tumulte de la décennie 90 en Algérie.

«Honte à vous mes ennemis, vous m'avez tué, alors que je vis encore.» (Chanson écrite avant son assassinat)

Ce documentaire n'est pas de la fiction mais un moment volé à la main sournoise qui a appuyé sur la gâchette.

Djamel Kalfaoui, nous donne à voir dans son film un Hasni (Le premier chanteur assassiné en Algérie),dans son milieu, entouré de ses amis, avec sa démarche de tous les jours, sa voix caressante, et son  regard triste et doux.

Portrait d'un chanteur, chef de file de la musique raï, disparu tragiquement dans le quartier Gambetta à Oran, victime de l'intégrisme, de l'intolérance.

Le crime a été d'avoir arraché à ses milliers de fans un homme qui croquait la vie à pleines dents et qui était porteur d'espoir pour toute une jeunesse rudement touchée par le chômage, la misère et la peur...

Ce film nous replonge dans le tumulte de la décennie 90 en Algérie.

Djamel Kalfaoui - Auteur/réalisateur
Djamel Kalfaoui est né le 3 mars 1961 à Paris.
C’est de la passion qui coule dans ses veines. Djamel Kalfaoui est un personnage incontournable qui a marqué au fer rouge son passage à Bondy. Depuis plus de 20 ans, il suit son chemin tortueux sur les traces de la musique du monde qu’il a contribué à populariser en France dès la fin des années 80. Fondateur du Festival « Y’a de la banlieue dans l’air » il y a tout juste 20 ans, cet étudiant en sociologie et acteur social du quartier «Delattre» dénichait alors les talents et remuait ciel et terre pour les faire venir sur les scènes de plein air qui occupaient la ville pendant près d’un mois.C’est dans le documentaire, plusieurs années plus tard qu’il a retrouvé un sens à son action. En 2002, il a réalisé « Algérie, mémoires du Raï », un documentaire de référence sur cette musique récompensé au festival « vues d’Afrique » de Montréal.

 Filmographie  

-Cheb Hasni, je vis encore !

-Algérie, mémoires du raï (France, 2001-52mn)