Mars 2010 - "Algériennes 30 ans après" de Ahmed Lallem

LE 18 MARS 2010 à 20h

"Algériennes 30 ans après" réalisé par Ahmed Lallem
documentaire de 54 min - 1996

à l'AGORA
20 rue de Stalingrad
92000 Nanterre

Tél : 01 41 37 63 39

affiche-A3-alg-riennes.jpg


Synopsis :


En 1966, Ahmed Lallem tournait le documentaire Elles, dans lequel des lycéennes algériennes racontaient leurs vies, leurs difficultés sur le chemin de l'émancipation, leur espérance en l'avenir de leur pays.
Trente ans plus tard, le cinéaste a retrouvé quatre de ces femmes et brosse avec elles le tableau de leur parcours personnel et des espoirs qu'elle nourrissaient. Entre combativité et déception, Badra, Farida, Hassina et Souad reviennent sur leurs propos de jeunesse et apportent leur propre vision des événements contemporains en Algérie. A travers leurs confidences, ce sont trente années d'histoire algérienne qui sont évoquées.


Le réalisateur :


Ahmed LALLEM  est né en 1940 à Sétif en Algérie, il est membre du FLN et fait partie du groupe de Lakhdar Hamina à Tunis. Il travaille également comme reporter de guerre dans la zone frontalière. Après avoir fait un stage à la télévision yougoslave, à Belgrade, il étudie le cinéma pendant huit mois à l'IDHEC, à Paris, puis suit les cours de l'École Supérieure Nationale de Cinéma, de Théâtre et de Télévision de Lodz, en Pologne, de 1963 à 1966.

Il réalisa de nombreux courts métrages : Tapis du Djebel, Amour (1963), Elles (1966), Vue générale (1967), Le mouton (1967). Lauriers roses (1968), Rencontre à Cirta (1968), Auto construction (1969), Aujourd'hui le Hoggar (1970), Aller-retour (1971), La forêt (1975), Femmes de la céramique (1977), Les Etudiantes de Bab-Ezzouar (1978), On ferme la cinémathèque (1990), A propos du sida en Algérie (1990), Fécondation in vitro (1991), Chroniques d'une jeunesse à l'ombre d'un été (1991), Traditions berbères de Kabylie (1992), Jeunes d'Alger en été (1993), Les nomades Ouled Nail (1993), Kabylie, pays des Amazighs (1999).

Il a également tourné deux longs métrages pour I'ONCIC dans les années 70 : le premier, Zone interdite / Al-faiza (1974), sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, mêle la fiction à des images d'archives pour retracer l'éveil politique d'un village algérien durant la guerre de Libération, tandis que le second, Barrières / al-Hajiz (1977), relate l'éclatement d'une famille féodale après la mort du père.

Dans son remarquable documentaire, hymne à la résistance des femmes,''Algériennes 30 ans après'' (1995), il retouvait, 30 ans après, les lycéennes qu'il avait filmées après l'indépendance (film''Elles'').

Il est décédé lundi 19 Octobre 2009 à l'hôpital de Tours (France).
Malade du coeur depuis plusieurs années, il vivait à Tours.

Il avait quitté l'Algérie suite à des menaces islamistes dans les années 90.